• Atelier Blaise Adilon, rencontre avec Thierry Raspail (1ère partie)

    ↓ 2ème partie ↓
  • [ MÉMOIRES TROUBLÉES ]

  • Blaise Adilon, Mémoires troublées 5, 2020

    Blaise Adilon

    Mémoires troublées 5, 2020 série limitée à 6 ex
    + 2 épreuves d’artiste
    Impression jet d’encre
    sur papier Agawami Bamboo
    collage sur dibon 3 mm
    1/6
    149x108,5 cm
    € 1,800.00
  • BLAISE ADILON Né en 1960, il apprend la photographie en 1980 au stage expérimental photographique de Claudine et Jean-pierre Sudre....

    BLAISE ADILON

    Né en 1960, il apprend la photographie en 1980 au stage expérimental photographique de Claudine et Jean-pierre Sudre. Dès 1981, Blaise créé son 1er atelier destiné à la création photographique, puis cinématographique. 

    Proche du monde la culture, il se spécialise et consacre une grande partie de sa vie à réaliser des documentaires photographiques et cinématographiques de grands évènements d'art contemporain en France et en Europe, choisissant dès le départ de concilier à juste part une pratique professionnelle et une création artistique avec la photographie.

    Cette proximité avec la création contemporaine l'éloignera rapidement de ses premières influences, Cartier-Bresson et l'instant décisif. "Difficile de faire mieux et j’avais l’impression que poursuivre me conduirait au plagiat. A une forme de répétition qui est le premier danger de la photographie. Alors je me suis intéressé au processus, au montage, à la pensée, à la poésie, au cinéma, à Godard."

    Depuis l'origine de sa photographie plasticienne, l'utilisation et le dialogue entre plusieurs images est une constante, sous forme de séries utilisant la séquence, les juxtapositions, les superpositions, les montages argentiques ou numériques...

  • [ CROSS THE BORDER ]

     

  • Blaise Adilon, Cross the border n°1, 2020

    Blaise Adilon

    Cross the border n°1, 2020 Impression jet d’encre
    sur carton gris
    collage sur médium noir
    1/6
    77 x103 cm
    € 1,400.00
  • "C’est la force des frontières que d’être traversé à l’instant fugitif où elles se dissolvent sous l’action d’une lumière transfuge. Une ligne de démarcation.Mirador, pavés humides, phares au loin, vagues au bout du rouleau, lisières encore. Pour un peu tout cela n’existerait pas ou pire, ne serait pas vu."

    Thierry raspail

  • Atelier Blaise Adilon, rencontre avec Thierry Raspail (2ème partie)

  • [ THE ROAD ]

    • Blaise Adilon, The Road, 2013-2017
      Blaise Adilon, The Road, 2013-2017
      € 900.00
      View more details
    • Blaise Adilon, The Road 42, 2013-2017
      Blaise Adilon, The Road 42, 2013-2017
      € 900.00
      View more details
    • Blaise Adilon, The Road, 2013-2017
      Blaise Adilon, The Road, 2013-2017
      € 900.00
      View more details
    • Blaise Adilon, The Road, 2013-2017
      Blaise Adilon, The Road, 2013-2017
      View more details